Gestalt-thérapeute
Eghezée

Ludivine Guelette

Ludivine Guelette Ludivine Guelette

ludivine guelette psychologue gestalt therapeute eghezeeBonjour, je suis Ludivine Guelette, Psychothérapeute Gestaltiste pour enfants et adolescents ou pour de la Guidance Parentale.

Bachelier en Psychologie clinique
Master en Psychologie clinique
Formation longue en « Gestalt thérapie » à l’Institut Belge de Gestalt Thérapie
Formation en « Gestalt thérapie et enfants », IBG et EPG
Formations en « Pratique du jeu de sable »

En plus d’être psychothérapeute, je suis aussi animatrice et formatrice à propos d’ateliers d’expression créatrice. L’art et le jeu, et toute ses formes, font partie de ma vie.

La gestalt thérapie est au centre de mon approche

La gestalt thérapie met l’accent sur ce qui se passe dans le présent, « l’ici et maintenant », et cela en contact avec l’Autre et l’environnement.

Elle est expérientielle, c’est-à-dire qu’elle concerne l’expérience vécue. Elle s’inscrit dans le courant de la psychologie humaniste, existentielle et relationnelle.

Nous sommes dans une chronique ou les choses sont constituées dans un processus. C’est un déploiement de quelque chose qui va se terminer (un cycle du contact).

C’est une expérience commune où le thérapeute ne sait rien à l’avance il est, comme son patient, dans une nouvelle expérience, engagé, comme lui, dans une nouvelle rencontre, ouvrant vers davantage de conscience de ce qui se passe, de ce qui se vit.

A l’occasion de la situation thérapeutique, la gestalt thérapie vise à rendre le patient de plus en plus conscient, à lui permettre de vivre une expérience différente / une autre expérience / de nouveaux possibles et permet de réveiller le potentiel créateur. Elle engage de la responsabilité et permet la transformation.

J’utilise le jeu de sable comme moyen

Je choisis de travailler avec des médiateurs et mon choix s’est orienté, au fur et à mesure des années, vers le JEU DE SABLE.

Le jeu de sable («Sandplay Thérapy» développé en 1960 par Dora Kalf, psychothérapeute et psychanalyste jungienne), utilisé comme moyen thérapeutique, consiste à mobiliser les énergies créatrices de la personne.

La mise en forme de son monde intérieur et de ses images se fait par la manipulation du sable, des figurines et des histoires. Le jeu de sable ouvre, décale, étonne.

Nos moyens d’expression sont multiples. Les médiateurs c’est l’inconnu, l’imaginaire, la nouveauté, la créativité… donnés à vivre dans la rencontre thérapeutique.

Ils nous permettent de toucher à des parties enfouies, mal connues, dans un nouveau langage où émotions, sensations trouvent leur chemin (quand les mots manquent).

C’est un outil ludique, non interprétatif, qui permet de s’exprimer, donner forme à l’indicible, remettre en mouvement ce qui est figé, développer son imaginaire et sa créativité, prendre conscience et se développer…

Dans un cadre sécurisant, je donne un espace privilégié à l’enfant/ado où il a l’occasion de

mettre en forme ses préoccupations, frustrations, désirs, besoins, questionnements… Mais aussi sa manière d’être en relation avec lui-même, avec les autres et avec le monde.

Concretement, l’enfant/ado ? les parents ?

L’enfant en tant qu’individu est relié aux membres de sa famille et en est dépendant. Les parents constituent son environnement proche et quotidien. La thérapie de l’enfant ne peut donc pas s’envisager sans l’implication des parents.  Autant en terme d’engagement et de confiance que en terme de meilleure compréhension de ce qui se passe pour l’enfant.

Par ailleurs, il est aussi nécessaire que l’enfant puisse disposer d’un espace thérapeutique d’expressions personnel soutenant et sécurisant.

Le premier entretient se fait avec les parents, sans l’enfant.

Ensuite, cela dépendra de la situation. Il se peut que l’espace soit plutôt réservé à l’enfant/ado avec certaines séances avec les parents pour faire le point, entendre ce qui est. Il se peut que l’on alterne plus régulièrement. Il se peut aussi que l’on fasse l’un ou l’autre séance parents et enfants.

Il se peut  que des enfants plus âgés ou ados fassent eux même la demande d’un soutien psychothérapeutique et que donc cela commence de suite avec lui, sans les parents. Dans un premier temps.

En cas de guidance parentale, à priori, le travail se fera avec les parents et sans l’enfant.

​Je rencontre l’enfant/ado tous les 15 jours (parfois toutes les semaines pour le début comme les 3 premières séances).

Il se peut que cela change vers une fin d’accompagnement ou selon les agendas comme les vacances scolaires.

Pour la guidance parentale, le rythme est à convenir ensemble selon la demande et la situation.
Ludivine Guelette

À domicile
Adolescent
Adulte
Albanais
Allemand
Anglais
Arabe
Azeri
Berbères
Bilan
Bilan QI
Bulgare
Bulgare
Cantonais
Catalan
Chinois
Coach
Couple
Couple parental
Croate
En ligne
Enfant
Espagnol
Famille
Français
Grec (Ελληνική)
Groupe
Hindi
Hongrois
Italien
Kinyarwanda
Langues
Malgache
Mandarin Chinois
Néerlandais
Patientèle
Pendjabi
Persan
Polonais
Portugais
Roumain (Românesc)
Russe
Serbe
Slovène
Thérapeute
Turc
Turc
vietnamien
site Web
Email
ADRESSE
Chaussée de Namur 433 A, 5310 Eghezée
Téléphone 1
Téléphone 2
Mots clés
français, Psychologue enfants, Thérapie adolescent
ALL POSTS
admin